L'intérim : un tremplin vers la reconversion

L’intérim, dont 42,6% des missions concernent l’industrie, c’est aussi l’occasion de tester de nouveaux métiers et pourquoi pas, de saisir une chance de se reconvertir. Passer de la bureautique à la production devient possible en passant par une formation supplémentaire et par un accompagnement de professionnels.

Il faut cependant distinguer  deux catégories de métiers. D’une part, les métiers à qualifications peu élevées sont assez accessibles mais il faut savoir se servir d’outils informatiques. D’autre part, les métiers requérant des qualifications, comme les conducteurs de ligne qui coordonnent la production et encadrent une équipe, sont plus difficiles d’accès.

Cependant, la caractéristique nécessaire à la reconversion reste la motivation du candidat. Véritable tremplin pour le candidat, l’intérim permet aussi de décrocher des CDI.  L’essentiel, c’est de montrer sa détermination et de faire ses preuves.