Un bon signal pour l'emploi : la hausse de l'intérim

L'emploi intérimaire a connu une nette embellie en octobre 2015 : +12.5% dans le commerce, +10.2% dans l'industrie et près de 5% dans le BTP. Cela représente une création de 50.000 emplois (équivalent temps plein), et c'est un bon signe pour la stabilisation du chômage. Au total, l'intérim représente 430.000 emplois.

C'est également un signe précurseur de la reprise de l'activité. Sauf accident (économique, politique, etc.), les embauches en intérim - réaction immédiate à un afflux de commandes pour les entreprises - se traduisent, si la tendance se confirme, par la pérennisation de ces emplois en embauches, en CDI ou en CDD.

En particulier, le secteur de la construction (Bâtiment), fortement sinistré par la crise depuis plusieurs années, commence aussi à profiter de cette reprise des embauches, et affiche une remontée du nombre d'ouvriers qualifiés (+8%).

Il ne faut toutefois pas s'attendre à une baisse immédiate de la courbe du chômage ; cette tendance doit au préalable s'accentuer durablement pour impacter le niveau de l'emploi en France.

(Source : Le Monde)